Ces documents ne remplacent en aucun cas une consultation médicale

Documentations   Informations   Boutique

 

BASES de l’hygiène de vie en

 

 

 NATUROPATHIE

 

Vous pouvez transmettre ce document autant de fois que vous voulez, mais gratuitement.

 

Je vous demande de ne rien changer et de le transmettre dans sa totalité. Merci.   Hélène

 

 

HYGIÈNE  DE  VIE  FACTEUR  DE  SANTÉ.

 

La vie oui, mais de quelle vie parlons-nous ? Une vie cahin caha ou une vie épanouie ?

 

Que pouvons nous faire pour améliorer notre santé la retrouver et la garder ?

 

Que pouvons nous faire pour atteindre le meilleur de nos capacités et les garder ?

 

Que pouvons nous faire pour atteindre un équilibre et une harmonie tout en les gardant au travers des aléas et des joies de la vie ?

 

AIR

 

SOLEIL

 

EAU

 

ALIMENTATION

 

RESPIRATION

 

EXERCICES PHYSIQUES

 

REPOS, SOMMEIL, RELAXATION

 

ENVIRONNEMENT PHYSIQUE, AFFECTIF ET ÉMOTIONNEL

 

STRUCTURE

 

CONNAISSANCE

 

INTÉRÊT, IMAGINATION, CRÉATIVITÉ

 

CONFIANCE

 

HUMOUR

 

OBJECTIVITÉ

 

POSITIVITÉ

 

Comment ça fonctionne ?

 

Comment les utiliser ?

 

Comment mettre en place un changement d’habitudes et de rythmes de vie ?

 

Comment mettre en place un changement de pensées, de manières d’être ?

 

Comment adapter l’ensemble avec son entourage, ses obligations professionnelles et familiales ?

EN  ROUTE  POUR  DE  NOUVELLES  AVENTURES  ET  POUR  UNE  NOUVELLE  VIE.

 

L’AIR

 

L’air est indispensable à toute vie humaine animale ou végétale. L’air nous apporte l’oxygène, il peut aussi transporter et contenir des substances qui nous sont nocives. L’inspiration d’un air pollué peut intoxiquer toutes nos cellules. La pollution, les fumées de toutes sortes (incinération, usines, pots d’échappement, feu etc), les poussières naturelles ou issues du travail de certaines matières, un air confiné sont nocifs à l’organisme. L’air doit être pur, frais et renouvelé. L’idéal est l’air que l’on trouve en pleine nature, endroit où s’harmonisent végétation, soleil et eau. Nous ne pouvons pas tous y vivre en permanence mais nous pouvons tous nous y ressourcer une fois par semaine. Nous pouvons choisir notre lieu d’habitation dans un endroit pas ou peu pollué, en retrait des grands axes routiers, d’usines etc.Dans nos lieux de vie de travail, nous pouvons améliorer la qualité de l’air.

- Par une aération suffisante. ( ne pas utiliser la climatisation)

- Par l’utilisation d’essences naturelles et d’écorces de plantes qui vont apporter à l’air une ionisation négative bénéfique à l’organisme.

 

 

LE SOLEIL

 

Le soleil et la lumière sont indispensables à l’organisme. Le soleil, au contact de la peau, permet la transformation de la provitamine D en vitamine D, laquelle permet la fixation du calcium. Le soleil est un régénérateur puissant de l’organisme. Le soleil et la lumière sont efficaces en cas de déprime. Le soleil est bénéfique mais il faut faire attention et ne pas en abuser. Nous possédons un capital solaire à la naissance, il est variable suivant les personnes. Certaines peaux sont plus sensibles que d’autres, généralement les peaux claires. Le soleil recharge la première demi-heure, aprés il fait chuter les défenses immunitaires. L’ombre est conseillée pendant les heures chaudes d’été, sinon porter un chapeau. Il faut éviter les expositions de 11h à 15 16h en été. En hiver il est bon de s’exposer au soleil le plus possible ( mains, visage etc ).

 

L’EAU

 

L’eau est indispensable à la vie. Pure, elle peut être utilisée à volonté en usage externe pour notre hygiène et pour notre plaisir. Des aspersions ou une douche rapide d’eau froide en fin de toilette sont bénéfiques car elles fortifient l’organisme et assouplissent les capillaires. L’aspersion des yeux ou leur brumisation active la circulation sanguine et les repose.

Il est bon d’utiliser ces techniques tous les jours. En cas de bains, la température de l’eau est variable en fonction de la personne et de l’effet désiré.

- Bain très froid de 10° à 12°, très tonique, il peut être dangereux si le coeur est faible et le foie paresseux. En général il ne convient pas aux personnes trop nerveuses et irritables.

- Bain frais de 12° à 18°, très tonique, il augmente les forces musculaires et digestives. Ne pas dépasser un quart d’heure. En général il ne convient pas aux personnes de faible constitution, aux enfants et aux personnes âgées.

- Bain de 18° à 25°, il garde une certaine action tonique, généralement il convient à tous. Son action est renforcée par des décoctions de plantes ou des H-E.

- Bain chaud de 25° à 30°, il est hygiénique.

- Bain très chaud au dessus de 30°, il fait transpirer, il stimule l’organisme en favorisant l’élimination de ses impuretés par la peau. Il procure une sensation de bien être qui est suivie d’un état de faiblesse. Il nécessite un repos couché d’un minimum de 30 minutes.

Le bain peut être alterné ou à température croissante. Un bain ne doit pas dépasser 20 minutes et il est bon de se reposer après. Nous pouvons y mettre des sels, des décoctions de plantes ou des huiles essentielles. Il sera plus efficace si nous agitons l’eau. Il est recommandé de ne pas prendre plus de deux à trois bains par semaine.

En ce qui concerne l’eau de boisson, boire suivant sa soif, « le corps sait ».

 

ALIMENTATION

 

L’Alimentation apporte à l’organisme les éléments dont il a besoin pour se construire et se réparer. Elle apporte l’énergie nécessaire à son  maintien et à sa mobilité. Les éléments indispensables sont les protéines, les lipides, les glucides, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les hormones et les enzymes, l’eau. Les aliments doivent être sains, de provenance de culture ou d’élevages naturels et biologiques, exempts de pesticides, d’engrais chimiques, d’antioxydants, de conservateurs d’irradiations etc...

 

Les protéines ou protides

Elles permettent la construction et la réparation de l’organisme. Les produits terminaux de la digestion des protides sont les acides aminés. Certains acides aminés sont synthétisables par l’organisme, d’autres ne le sont pas, ce sont les acides aminés indispensables ou fondamentaux. Tous les acides aminés fondamentaux doivent être apportés par l’alimentation; une seule absence entraîne la dégradation puis la mort de l’organisme. Les protéines se trouvent dans la viande, le poisson, les oeufs, les amandes, les noix, les noisettes, les pois secs, les lentilles, le blé complet, les graines germées etc... La viande et ses dérivés contiennent des protéines mais ils peuvent intoxiquer l’organisme par des toxiques et des purines. Si nous tenons à en prendre, consommons la avec modération. L’oeuf contient tous les acides aminés fondamentaux, s’il est sain et de provenance biologique. La dose nécessaire à notre organisme est de 20 % de notre alimentation sur 24 heures, jamais inférieure, pour un adulte. Elle peut-être augmentée pour les femmes enceintes ou en période de croissance  ~ 30 %. Le corps sait, réapprenons à l’écouter.

 

Les lipides

Ils lubrifient le tube digestif, protègent les nerfs, structurent les membranes et les noyaux cellulaires, protègent des chocs et différences thermiques, produisent une énergie puissante. Ils forment des réserves énergétiques dans le foie et les cellules. Les produits terminaux de la digestion des lipides sont les acides gras. Il existe des acides gras saturés et des acides gras insaturés. Les acides gras insaturés sont essentiels, ils sont plus digestes et sont très importants pour l’édification des structures cellulaires. Sans leur apport l’organisme souffre de troubles divers: eczéma, fragilité capillaire. Les acides gras insaturés se trouvent principalement dans les huiles végétales ( olives, tournesol, sésame, noix...), dans les fruits gras amandes, arachides, olives noires, noisettes, noix ... Une quantité d’acides gras saturés est nécessaire pour la lubrification de l’intestin, de 5 à 15 % de la ration lipidique. Les acides gras saturés se trouvent principalement dans les graisses animales ( beurre, saindoux ...), dans les viandes, les abats, la charcuterie, les fromages. La dose lipidique nécessaire à notre organisme est ~ 5 % de notre alimentation sur 24 heures pour un adulte sédentaire vivant en milieu tempéré. Aucune huile ni graisse ne peut apporter à l’organisme tous les éléments dont il a besoin. Il est nécessaire de varier et de mélanger les lipides utilisés.

Ils doivent être issus de culture ou d’élevage biologique, non rancis. Les huiles doivent être vierges de 1ère pression à froid, conservées dans des bouteilles en verre coloré ou en grés.

Ne pas utiliser de lipides hydrogénés.

 

Les glucides ou hydrates de carbone ou sucre

Ils apportent à l’organisme l’énergie, carburant utilisé principalement pour le travail musculaire. Les produits terminaux de la digestion des glucides sont le glucose, le lévulose et le galactose. Le glucose peut être mis en réserve par l’organisme sous forme de glycogène. La digestion des lipides et des protides ne se fait correctement sans excès de déchets nocifs qu’en présence de glucides. Il existe deux sortes de glucides.

- Les glucides de 1ère catégorie directement assimilables par l’organisme se trouvent dans les fruits frais , les fruits sucrés séchés : abricots, figues, pruneaux, raisins etc. et dans le miel, le sucre complet naturel, le sirop de canne, d’érable.

- Les glucides de 2ème catégorie : amidons, féculents, cellulose ... On les trouve dans les céréales, les châtaignes, les pommes de terre, le manioc, le topinambour, la patate douce, les légumineuses, les bananes, les pâtes, le pain etc. La dose nécessaire à notre organisme est de 20 % de notre alimentation pour un adulte sédentaire vivant en milieu tempéré pour 24 heures. Elle sera augmentée en cas d’effort physique et de froid. Les céréales à gluten : (blé, épeautre, kamut, avoine, seigle, orge, sarrasin) sont encrassantes pour l’organisme et entraînent des catarrhes. Certaines personnes les tolèrent difficilement. Préférons leur les céréales sans gluten: pommes de terre, riz, châtaignes, patates douces, quinoa, millet.

 

 

Les vitamines

Les vitamines sont des biocatalyseurs qui vont permettre le fonctionnement de mécanismes vitaux. L’alimentation doit les apporter tous les jour , elles sont indispensables à notre organisme qui n’est pas en mesure de les synthétiser.  Chaque vitamine a un ou plusieurs rôles spécifiques. Elles doivent toutes être apportées en quantité suffisante. L’insuffisance ou l’absence de vitamines provoque des troubles organiques divers, parfois irréversibles et mortels. Les vitamines sont fragiles, elles sont détruites à la chaleur élevée et prolongée (ne pas dépasser 45°), plus ou moins rapidement à la lumière, aux irradiations, et au salaisons excessives. Un légume qui se fane perd rapidement ses vitamines. Les vitamines se trouvent dans les légumes, les fruits, les salades, les oléagineux, les céréales complètes et/ou germées, les viandes et abats, le lait, le fromage, les oeufs, les poissons et crustacés, les légumineuses, les huiles végétales et les aromates: persil, basilic, thym, ciboulette....

La dose journalière varie de 0,05 mg à 140 mg suivant les cas et les vitamines. Le persil, l’ail et l’oignon sont intéressants mais aucun aliment n’est complet en vitamines, nous devons varier nos aliments. Les vitamines rentrent dans la constitution des enzymes. Les vitamines ont besoin de certains minéraux ou oligo-éléments spécifiques variables en fonction de la vitamine. Les vitamines doivent être prises dans leur complexe biologique. Les vitamines isolées à partir de leur origine sont moins efficaces. Les vitamines de synthèse sont à éliminer. Dans certains cas elles sont dangereuses et elles peuvent provoquer des hypervitaminoses aussi graves que les hypovitaminoses.

 

 

Les sels minéraux et oligo-éléments

Ce sont des constituants de l’organisme indispensables qui entrent dans la composition des os, des dents, du sang et de la matière vivante. Les carences en sels minéraux et oligo-éléments provoquent des troubles organiques divers, parfois irréversibles et mortels. Les minéraux alimentaires plastiques principaux son : le calcium, le soufre, le phosphore, le sodium, le potassium, le chlore et le magnésium. Les autres, ( fer, fluor, silicium, zinc, cuivre, aluminium, étain, brome, manganèse, iode, nickel, cobalt, arsenic ) sont les oligo-éléments. Nécessaires à des doses beaucoup plus faibles. Ce sont des catalyseurs, chacun a sa spécificité. On les trouve dans l’eau, les fruits, les salades, les légumes, les céréales, les levures, les laitages, les fromages, les poissons et les viandes. Pour être assimilés et utilisés certains ont besoin d’autres minéraux ou oligo-éléments, de certaines vitamines et de certains acides aminés indispensables.

 

 

Les enzymes et les hormones

Les enzymes sont des biocatalyseurs catalysées par les oligo-éléments qui permettent des réactions biologiques. Leurs actions sont multiples, digestives, bactéricides, destructives d’éléments toxiques... Elles sont indispensables. Un apport équilibré en minéraux et oligo-éléments va permettre la synthèse des différentes enzymes. Une exception : la quantité d’enzymes pancréatiques est définie génétiquement, elle ne peut pas être synthétisée par l’organisme. On peut l’économiser en apportant des enzymes alimentaires.

Les hormones vont permettre des réactions biochimiques elles sont synthétisées par l’organisme. Certaines peuvent se trouver dans les aliments. Aliments à consommer : fruits, verdure, persil, légumes, aromates frais, cure de sérum de quinton, de pollen frais.

 

 

L’eau

L’eau est un élément indispensable à la vie et à l’organisme. Elle permet le transport et l’assimilation des aliments, l’élimination des déchets, la conduction des courants bioélectriques, la régulation de la température du corps. Elle sert de matériau dans la structure cellulaire, de catalyseur. Elle permet l’hydrolyse. C’est le meilleur solvant connu. L’eau se trouve partout dans les légumes, les salades, les fruits, la viande etc.... Elle se conserve dans des bouteilles en verre ou dans des pots de porcelaine ou de faïence. L’eau de boisson sera choisie de bonne qualité, faiblement minéralisée, (Mont Roucous, Rosée de la reine). Boire suivant la soif, éviter de boire pendant le repas, sauf en cas de grosse constipation. Il est bon de boire un verre d’eau au réveil, prendre le petit déjeuner une 1/2 heure après.

 

 

Pour un adulte sédentaire vivant en milieu tempéré les 60 % restants sur une alimentation de 24 heures, seront constitués de crudités variées de salades de légumes et de fruits. Les 60 % seront diminués s’il y a augmentation des protéines ou des glucides Les différents pourcentages sont à adapter en fonction de la personne, de son activité et du climat. Ils sont à répartir à sa convenance sur 24 heures.

60 % de légumes, crudités et fruits, 20 % de protéines, 20 % de glucides pour un adulte sédentaire vivant en milieu tempéré pour 24 heures. les lipides représenteront

 ~ 5 % de l’ensemble.

 

Individualisation, chaque personne est différente, a ses faiblesses et ses besoins propres. Ce qui est valable pour une peut ne pas du tout correspondre à une autre.

 

En général:

Réduction de la quantité globale de nourriture, particulièrement les aliments cuits.

Ne manger qui si l’on a vraiment faim.

Il est préférable de prendre les crudités et les salades en début de repas.

Pas de grignotage entre les repas.

Ne pas prendre dans un même repas des farineux ou des sucres avec des fruits frais, cela provoque des fermentations intestinales.

Diminuer la consommation de viande et de produits laitiers.

Augmenter progressivement les aliments crus.

Supprimer tous les excitants et toxiques, (café, alcool, thé, chocolat, sucre) les céréales raffinées, les conserves, les produits laitiers, les viandes et les oeufs provenant d’élevage intensif, les condiments et l’excès d’épices.

Il est bon de faire régulièrement une journée de jeûne hydrique ( devant conseil) ou d’alimentation constituée exclusivement de jus, ou de légumes et de fruits crus de préférence ou cuits.

 

Pas de frustrations excessives ni de culpabilité par rapport à son alimentation.

S’accorder un extra de temps en temps, que l’on mangera avec plaisir et bonne humeur.

Au besoin le lendemain jeûner ou sauter un repas.

 

La façon dont nous nous alimentons est profondément ancrée en nous. Elle dépend de ce que mangeait notre mère pendant sa grossesse, de l’alimentation que nous avons eue pendant notre enfance, des coutumes et habitudes de notre pays, des convenances et habitudes sociales.

 

Le changement de nos habitudes alimentaires est le plus simple mais le plus difficile à réaliser. Allons -y progressivement, petit à petit, de nouvelles bonnes habitudes viendront remplacer les anciennes. Parfois lors de périodes difficiles nos anciennes habitudes reprennent le dessus. Dans ce cas ne pas culpabiliser, lorsque nous nous en rendons compte reprendre les habitudes nouvelles. Persévérance, ténacité, compréhension et humour seront nos alliés. Le regain de vitalité, de bien être, l’espacement des maux et petits tracas physiques nous encouragent dans notre progression et notre changement.

 

Changement d’alimentation face à notre entourage

Notre entourage et nos proches peuvent être surpris par ces changements dans notre alimentation. Certains peuvent être réfractaires. Ne les condamnons pas, il est inutile de vouloir imposer nos idées et notre manière de vivre à des personnes qui ne sont pas prêtes ou qui refusent tout d’un bloc. Soyons tolérants face à elles, tout en demandant la même tolérance face à notre façon de nous alimenter. Vos proches peuvent continuer à s’alimenter comme auparavant, et vous d’une façon différente. Petit à petit, ils se rendront compte de vos changements, de votre vitalité accrue, de votre résistance nouvelle, et de votre santé durable. Dans ces périodes charnières, n’oubliez pas le respect de l’autre et de ses idées, l’Amour, la patience, la compréhension et l’humour.

 

 

LA RESPIRATION

 

L’air et la respiration vont de pair. Nous pouvons nous trouver dans un air pur et avoir une mauvaise respiration. De notre respiration dépend notre apport en oxygène qui est indispensable à l’organisme. La quantité et la qualité de l' oxygène inhalée déterminent la nutrition cellulaire et l’évacuation des déchets de notre organisme. Une respiration ample régulière d’un air sain va favoriser le métabolisme intra et extra cellulaires. Une bonne oxydation va avoir lieu ce qui laisse des déchets faciles à éliminer. Elle va vivifier l’organisme et clarifier l’esprit. C’est un très bon anti-stress; à l’opposé, l’anxiété, l’angoisse et le stress peuvent diminuer la respiration réflexe.

Que pouvons-nous faire ?

- En prendre conscience.

- Réapprendre à respirer par des exercices respiratoires: respirator, cornet inhalafond, respiration vitalisante etc...

- Pratiquer journellement des exercices physiques, T.E.V, Bali, marche à pied etc...

- Déblocage thoracique.

- Supprimer les sources de diminution respiratoire: tabac, toxiques, pollution etc...

- Alimentation saine qui n’entraîne pas de catarrhes. (diminution des farineux, des sucres, des céréales à gluten, des produits laitiers et des fromages).

- Pratiquer la relaxation.

 

 

L’EXERCICE PHYSIQUE

 

Notre corps est fait pour bouger. Il a besoin d’exercices physiques tous les jours pour acquérir, et maintenir une bonne musculature, une souplesse, un bon fonctionnement des articulations et un bon squelette. L’exercice physique a une action sur la circulation, le système respiratoire et sur le système cardio-vasculaire. Il favorise l’assimilation et l’élimination de l’organisme. La traction musculaire va permettre une bonne ossification. L’exercice physique va permettre de garder la forme mentale et une bonne fonction neuro-hormonale en apportant plus d’oxygène au cerveau. La marche à pied est un très bon exercice adapté à tous. Le bali et le T.E.V vont permettre l’entretien et l’amélioration de tout le corps. Leur pratique journalière va diminuer puis supprimer des tensions, des blocages, des douleurs. Ils sont praticables par tous, à tout âge en tous lieux. L’exercice physique est indispensable à l’organisme mais il est à adapter à chaque personne en fonction de son tempérament, de son âge, de sa vitalité, de ses capacités et possibilités du moment. L’exercice physique est bénéfique en cas de déprime et de nervosité. ’Les muscles compensent les nerfs’.

 

 

SOMMEIL, REPOS, RELAXATION

 

Le sommeil

Le sommeil est indispensable. Il va permettre à l’organisme de se reposer et de se régénérer ou de se réparer durant le sommeil paradoxal (REM). L’usage de drogue, de somnifère, d’antidépresseur, etc... empêche le R.E.M. La régulation et la réorganisation interne de l’organisme ne se font plus. Le besoin de sommeil est variable suivant les personnes. 7 à 8 heures de sommeil par jour sont généralement nécessaires à un adulte. Le sommeil s’effectue par cycle d’environ 1 H 30 chacun. Une nuit peut avoir de 3 à 5 cycles. Il est possible de fractionner le sommeil et de l’étaler dans la journée, à chacun de trouver le rythme qui lui correspond le mieux.

 

 

 

Le repos

Durant la période de veille il est bon d’alterner les périodes de travail physique et ou intellectuel avec des période de repos. Ces petits breaks vont permettre à l’organisme de se recharger, puis de repartir avec une énergie accrue. Nous devrions faire une pause de dix minutes de détente ou de relaxation par heure.

 

La relaxation:

Elle va permettre la détente et le relâchement de tensions physiques et mentales. Elle est un bon anti-stress qui va nous permettre de prendre du recul face aux situations et nous permettre de mieux les gérer. Elle est à pratiquer chaque jour. Il existe plusieurs méthodes simples que tout le monde peut effectuer seul, en groupe ou avec un professionnel. A chacun de trouver la ou les méthodes qui lui correspondent le mieux.

 

 

ENVIRONNEMENT  PHYSIQUE,  AFFECTIF,  et  ÉMOTIONNEL

 

L’environnement physique:

L’environnement est très important pour notre équilibre physique et mental. L’environnement physique comprend nos vêtements, nos habitations, le biotope, le cosmos.

Nos vêtements, de quelle matière sont-ils faits ?, ont-ils des substances toxiques pour l’organisme (teinture chimique, traitement anti-salissures, produits de nettoyage à sec etc...). Ils devraient être faits de matières naturelles, exempts de traitement chimique. Nos habitations, Avec quels matériaux sont-elles construites ? Quelle est la composition des peintures utilisées, de l’isolation, de nos meubles, des revêtements de sol et des moquettes, de nos produits d’entretien ? etc... La majorité des produits utilisés actuellement contient des produits toxiques qui nous empoisonnent continuellement sans que nous nous en rendions compte. La majorité des matériaux utilisés pour la construction empêche le passage du rayonnement terrestre et céleste. Ces deux rayonnements sont nécessaires à l’organisme pour son équilibre et son bon fonctionnement. Les isolants actuels ( laine de verre, laine de roche, etc...) nous intoxiquent par les micro particules qui s’en dégagent à chaque fois que nous respirons. Les réseaux électriques non protégés, les téléviseurs, les micro ondes, les téléphones cellulaires etc..., le ferraillage de nos maisons non relié et non mis à la terre perturbe constamment notre atmosphère électromagnétique et notre équilibre interne.

Le bruit de nos voisins, des routes ... perturbe notre sommeil, et mine notre système nerveux. A l’heure actuelle il existe des matériaux sains qui ne perturbent pas notre organisme. Leur utilisation permet d’avoir des maisons saines bien isolées au niveau thermique et phonique. Ils permettent de retrouver et de maintenir un équilibre et une harmonie : Câbles blindés, bois cordé, peinture à base de chaux ou de résine naturelle, laine de lin, laine de chanvre, liége, produits d’entretien à base d’huiles essentielles etc. Il est important de bien choisir l’emplacement de sa maison, son orientation, son emplacement au sol, et son environnement (bruit, pollution, soleil etc.). La disposition des pièces et des meubles a son importance. Des géobiologues peuvent nous renseigner et définir les lieux ou endroits perturbateurs. (faille, poche d’eau souterraine, perturbation tellurique, nœud étoilé, onde de forme etc....)

 

L’environnement affectif et émotionnel

Il est très important pour notre équilibre, notre évolution et notre harmonie. Les pensées, les paroles, les contacts que nous avons avec notre entourage, ce que nous entendons, ce que nous voyons servent de nourriture à notre être. Les films, les tableaux, les livres et magazines que nous lisons et voyons, les émissions que nous entendons se retrouvent dans notre inconscient. Toutes nos pensées formulées ou non vont se retrouver dans notre subconscient. Notre subconscient va tout faire pour que cela se concrétise. A nous d’y emmagasiner des paroles, des pensées et des actes positifs. Comment sommes nous ? Comment pensons-nous ? et notre entourage, nos amis et nos fréquentations ? Sont-ils tristes, maussades, tendus, ou gais, optimistes, souriants, détendus ? Nos conversations sont-elles négatives, récriminatrices, banales, tournées principalement vers le passé, ou positives, intéressantes, instructives, tournées vers le présent et l’avenir ? Nos relations laissent-elles une place au respect mutuel ? aux idée nouvelles ou différentes des nôtres ?

Nos échanges sont-ils harmonieux, enrichissants ? Avons-nous des rapports d’échange, d’entraide, de collaboration, d’enrichissement, de tolérance et de compréhension mutuelle ?

Quels sont nos loisirs, nos occupations ? Regardons nous constamment la télévision, et passivement ses films et ses programmes ? Quelles sont nos lectures ? Quelle est la radio que nous écoutons ? Allons-nous au cinéma , au théâtre, au concert ? Faisons-nous de la peinture, de la sculpture, de la musique etc... Notre vie affective est-elle faite d’habitudes, de chaos, de tensions et de frustrations ? ou est-elle épanouie, harmonieuse, enrichissante et complice ? Il est difficile de rompre avec des habitudes qui se sont ancrées en nous et qui sont devenues des schémas et des automatismes qui ressortent systématiquement. Il existe des moyens simples et praticables par tous pour y arriver.

 

Comment faire :

- En prendre conscience, globalement et dans nos actes, pensées et paroles de la vie de tous les jours

- Bloquer les pensées, les paroles et les actes négatifs ou qui ne nous conviennent pas lorsque nous nous en rendons compte.

- Faire un tri dans nos loisirs, nos relations et nos amis.

- Tout en restant objectif faire le point des situations, en ressortir le côté positif et voir l’enseignement qu’elles nous ont apporté.

- Ne pas culpabiliser sur la manière dont nous avons agi, ou réagi. (comprendre que dans bien des cas ce sont des réactions et des processus mentaux qui se mettent automatiquement en place).

- Pratiquer tous les jours la relaxation.

- Travailler l’imagination et la créativité.

- Pratiquer régulièrement la visualisation, les pensées positives, l’auto hypnose.

- Imposer à notre subconscient nos idées nouvelles.

- Agir, parler et penser comme si le changement était réalisé.

- Patience, ténacité, volonté, humour et confiance, ( être certain du résultat final.)

Petit à petit de nouveaux automatismes et de nouveaux schémas vont se mettre en place. Notre subconscient mettra tout en oeuvre pour réaliser les idées, les actions et les situations nouvelles que nous lui avons apportées. ( Il répond aux impressions les plus fortes.)

- Revoir son mode de vie et y inclure toutes les règles de l’hygiène vitale.

- Supprimer tous les toxiques.

 

 

STRUCTURE

 

Il est important de faire régulièrement la vérification de notre structure osseuse, musculaire, nerveuse et dentaire. Les amalgames au mercure sont dangereux pour la santé, il faudra se les faire enlever d’une manière progressive (1 ou 2 par trimestre). Il est important de connaître un bon dentiste et un bon ostéopathe qui respectent les règles de l’hygiène vitale.

 

 

INTÉRÊT,  IMAGINATION  ET  CRÉATIVITÉ

 

Il est important de trouver un intérêt à ce que l’on fait professionnellement ou pendant nos loisirs. L’imagination et la créativité sont à travailler. Cela va nous permettre de développer et de découvrir de nouvelles capacités et possibilités. Cela va permettre un équilibre entre le travail du cerveau droit et du cerveau gauche. Notre esprit va s’élargir et s’assouplir, notre champ d’action va s’agrandir. La créativité et l’imagination vont nous aider à mettre en place une nouvelle façon de vivre, et nous aider dans nos visualisations et nos auto-hypnoses.

 

 

LA  CONNAISSANCE

 

Elle est très importante. Avant de faire ou de mettre en place une action il est important de savoir comment ça marche. De connaître les mécanismes de fonctionnements, le but à atteindre et le pourquoi. Le manque de connaissance entraîne un manque d’objectivité, un manque intérêt. Il est souvent la cause d’angoisses et de peurs. Le manque de connaissance permet une plus grande manipulation des personnes et des masses.

La connaissance passe aussi par l’observation, le contrôle des informations reçues, l’étude et la synthèse de plusieurs avis sur le même sujet. Avoir l’esprit critique.

 

 

OBJECTIVITÉ

 

Il est important de garder une objectivité face à toutes circonstances, de prendre du recul, de vérifier les informations données, de prendre des avis de différentes personnes tout en gardant son libre arbitre. La connaissance va nous apporter des éléments qui vont nous aider à être objectif. La relaxation va nous permettre de prendre du recul face aux situations.

 

 

POSITIVITÉ  ET  HUMOUR

 

Toutes les situations même si elles peuvent paraître critiques ont un côté positif. Ne serait-ce que pour nous permettre de comprendre nos erreurs afin de ne pas les répéter par la suite. Il ne sert à rien de se culpabiliser ou de ruminer face à nos actes et aux actes des autres. Il est beaucoup plus constructif de faire le point objectivement, puis d’aller de l’avant. Voir le bon côté des choses permet une diminution des tensions physiques et psychologiques. Ne pas confondre échecs  et expériences. L’humour est un allié puissant pour soi-même et pour son entourage. Il permet de relativiser et de ne pas trop se prendre au sérieux.

 

 

CONFIANCE

 

Il existe plusieurs sortes de confiance. La confiance en ses possibilités physiques, biologiques, psychologiques, et mentales. La confiance en la vie, en une religion, en l’énergie de vie, en sa bonne étoile etc. ( La manière de nommer la chose n’a aucune importance.). La confiance aux autres. La confiance est très importante. Elle va permettre de ne pas accroître les tensions physiques et psychologiques, de mettre en action les énergies pour atteindre les buts et actions présents et futurs. La confiance est un point de départ important, elle favorise  le retour à la santé, la mise en place d’une bonne hygiène de vie et d’une vie harmonieuse et équilibrée. Des peurs et des blocages peuvent nous empêcher d’avoir confiance. La relaxation, les visualisations et pensées positives, l’auto-hypnose et la connaissance de notre fonctionnement peuvent nous permettre de nous en débarrasser.

 

 

PEUR  ET  TOXIQUES

 

Il est important de supprimer la peur et tous les excitants et toxiques de quelque nature que ce soit : café, cigarette, alcool, chocolat, drogue, polluant, médicament ( sauf exceptions justifiées) etc. Dans bien des cas, la peur est due à un manque de connaissance.

 

L’hygiène de vie est un ensemble. Tout les points cités sont à revoir, leur action agit en synergie. L’organisme est un ensemble physique, biologique, biochimique et psychologique indissociable. L’ensemble des résultats sera limité au niveau du point le plus faible.

 

L’hygiène de vie peut être mise en pratique par tous à tout âge. Une bonne partie de son application peut être faite seule sans que son entourage soit perturbé. Elle demande des efforts et un suivi personnel régulier.

 

 

 

 

QUE PEUT NOUS APPORTER UN CHANGEMENT DE NOTRE HYGIÈNE DE VIE

 

Le suivi d’une hygiène de vie qui respecte toutes les lois de la nature va accroître notre énergie vitale ou nerveuse. Cela  va permettre à l’organisme d’effectuer « un auto-nettoyage ». Cette énergie supplémentaire va être utilisée pour l’évacuation des toxines accumulées dans l’organisme. L’organisme va aussi se débarrasser des tissus et matériaux de moindre qualité afin de les remplacer par des matériaux de qualité supérieure qui vont servir à la fabrication de tissus nouveaux plus sains. Après un regain d’énergie nous pouvons voir apparaître ou réapparaître des douleurs ou des symptômes de maladies ( mal de tête, fièvre, grippe, éruptions cutanée, diarrhée, fatigue, irritabilité, dépression, etc...). Ce processus est normal. Ces crises de désintoxication peuvent être plus ou moins violentes. Si nous laissons faire notre organisme sans intervenir, les symptômes disparaissent généralement dans les trois jours et nous nous sentons plus fort qu’avant.

Dans ce cas il faut se mettre au lit, à la diète ou au jus de légumes et dormir. On peut prendre du chlorure de magnésium, solution à 20 %, dilué dans deux tiers d’eau. Les crises de désintoxication peuvent être rapprochées ou espacées. L’élimination de ces toxines nous préserve de maladies plus graves. Elles font partie de la guérison, qui se fait par bonds et par cycles. Une fois passées, nous retrouvons une vitalité une énergie et un équilibre physique et émotionnel.

 

 

Une bonne hygiène de vie nous permet de retrouver un équilibre physique, psychologique et émotionnel qui nous permet d’accéder une harmonie face à nous même et face à notre entourage.

 

 

  Documentations   Informations   Boutique